Aaaah Yzeron, petit village vert perché après Vaugneray bien après Grézieu-la-Varenne biiien après Tassin-la-Demi-Lune. En sortant de Lyon ça nous fait une petite ballade de 45 minutes. Un bien bel endroit pour organiser un trail. J'ai bien fait de choisir Yzeron pour faire mon premier vrai trail hors ville. Le parcours a été divulgé un peu avant le jour de l'épreuve car il emprunte des sentiers privés.

IMG_20160411_120600[1]

Une semaine avant, je m'étais fait une légère contracture au mollet gauche lors du Lyon Urban Trail, sur le parcours 23 km. Pour vous donner une idée, au km 14 j'étais à 1 heure 48 minutes et j'ai fini en 3h 34, en marchant péniblement vers la ligne d'arrivée. Cette course étant à "domicile" je me voyais mal abandonner. Je l'ai donc fini "au mental". Tenez je ressemblais à ça à l'arrivée:IMG_20160410_121801[1]

IMG_20160325_112937[1]

Après une semaine de "massage-étirement-récupération active", Je suis allé récuperer mon dossard le jour d'avant l'épreuve. En y allant je comprends que le dénivelé est assez sérieux ici et que je vais souffrir.

Avant la course, l'ambiance est détendue mais studieuse. Il y a une grande difference avec les courses plates et courte sur bitume: j'ai senti tout de suite qu'il y aurait de l'entraide, de l'effort,géré ou non, du dépassement de soi. Je suis venu pour ça. Accompagné de ma femme et ma fille me supportant, mais aussi de Célia une amie qui court beaucoup comme moi, nous nous rapprochons de la ligne de départ.

Des chevaux donne le tempo du départ. Sur les premiers mètres, j'ai mis les pieds dans la bouze de cheval, ça m'a peut-être porté chance pour la suite. On commence par une montée assez pentue. Ma binôme Celia est à fond, elle a l'air en forme, je ne lui montre pas mais je m'économise. J'ai peur de me blesser à nouveau. Ici, il n'y a pas d'escaliers comme au lyon urban trail, les muscles sollicités sont differents et j'adopte mon allure spécifique "trail" que j'ai enfin trouvé au bout de 3 km. J'ai bien étudié le parcours les principales difficultés sont tous les 2 km et la plus grosse est à la fin (la descente et non la montée ^^)20160416_150132[1]. Notre allure est assez rapide sur le plat. Très vite je m'aperçois que Celia est bien plus rapide en montée que moi alors je la laisse filer. C'est après que je me rend compte d'une chose: les descentes, c'est vraiment le pied, et c'est mon fort. C'est comme si je me retrouvais en enfance à dévaler les côtes en Guadeloupe. Je me redécouvre technique et rapide.

Le trail d'Yzeron est un circuit assez confortable finalement. Je m'y plais bien. Les photos que j'aurais pu prendre auraient été magnifique mais je ne peux pas m'arrêter. On en plaisante même entre coureurs. Yzeron mérite une "rando-photos". Je prends trop de plaisir à souffrir sur ce parcours. Je souris même aux bénévoles. Au km 13 -ravitaillement- je prends le temps de discuter rapidement avec une dame très gentille. Je me rends compte que le sentier parcouru sur ce km jouxte son terrain et qu'elle aime visiblement la course à pied. Au km 16 C'est encore un propriétaire de terrain qui rigole en voyant ma tête devant une montée abominablement raide. Il m'encourage sincèrement cela me redonne des ailes et je rejoins Célia en descente pour le finish en duo.

A l'arrivée, Célia me "pousse". J'entends ma petite qui crie "allez papa". J'en souris... et on franchit la ligne d'arrivée ensemble comme on avait commencer. 20 km 575 D+ en 2h12 minutes.

Merci Célia.

Mon impression est vraiment extrêmement positive. Le vert de cette région m'a fait pensé à la Guadeloupe, l'ile la plus verte des Antilles. Je me suis cru chez moi par moments. L'accent mis sur le côté Nature a été respecté par les coureurs: aucun gel ou papiers n'est venu jonché le sol, contrairement aux courses urbaines où ce fait est très courant.

Les plus de cette course: les 3 chevaux qui ont fait le départ et la fin, le podium bottes de foin, Yzeron, le lac.... les gens. Car oui voir des bénévoles et habitants aussi impliqués et détendus ça fait plaisir.

Yzeron Je t'aime. Je reviendrai avec famille et copine traileuse l'année prochaine sans aucun problèmes

Thierry.