IPost  hors running pour que vous compreniez mes " dernières années à Lyon.

 

l y a quelque chose d'assez spirituel dans le métier que je fais (faisait). C'est même carrément religieux de rentrer chez les gens en leur absence, respecter leurs confiances, leurs animaux... pensai-je en roulant à vélo par ce vent frais d'automne.

. Aux feux rouges, je stoppe le vélo et je fais le vide, je réfléchis et plein de choses me passent par la tête. Je pense à la centaine de clients lyonnais que j'ai eu  durant 3 ans. J'ai vu passer des gens differents à la culture differente. Des personnes qui cite Malraux au jeune qui me fait "Posey" comme Swaggman. Le feux tricolores ne bougent pas, et là je sors un "Posey bro" qui sort de ma bouche sans que je le veuille. A ce moment là un vieux traverse la rue, me regarde, avec un dédain prononcé, et dit "foutue jeunesse"... La Honte..  Bref. Je  bossais en faisant du vélo dans Lyon, j'ai rencontré pleins de gens et donc... je vous propose le top 8 des meilleurs profils de clients lyonnais que j'ai eu à voir.

 

8.Le "swaggman"

Il habitait à Lyon 8 donc huitième... Il me plaisait beaucoup dans sa façon de voir le monde. Il adorait l'argent et son appart était plein d'objets de collection. Il m'a fait confiance car il tenait plus à son chat qu'a tous les objets réunis de sa collection. Posey bro continue à faire de l'oseille  avec ta marque de casquette ;)

7.La "devote forte en punchline"

Elle devait aller en pélerinage à Paray le Monial (enfin, je crois ) et elle m'a contacté pour surveiller ses chats. Je lui aie dit "merci pour la confiance", elle m'a répondu: "Je n'ai pas confiance, j'ai la foi". boum. Elle est forte en punchline je vous dis. 

6.Le "parrain de la mafia"

Je ne sais pas si ce monsieur avait des activités illégales mais il était assez impressionnant du genre mafieux d'un vieux film. Sa culture littéraire francophone m'a interpelé, nous avons bien discuté et il m'a proposé de garder son chat quand il allait faire de l'import export... J'ai trouvé ça louche alors je suis allé regarder sur internet... Il avait bien une société d'import export... Je vois le mal partout...

5.La "Dame de compagnie"

Autant appeler un chat un chat, Madame facturait ses visites galantes. Elle m'a reçu à son domicile personnel. D'ailleurs les voisins me regardait bizzarement quand je rentrais. Noooon , je ne viens pas pour ça. Je me suis bien occupé de son chat féminin ( oui autant bien choisir ses mots) certes... et j'ai été surpris par la culture de la femme qui en plus d'user de son corps, a une tête bien remplie. J'espère que la vie vous fera plus de cadeau à l'avenir madame.

4.Le "monsieur de l'organisation secrète"

Après une discussion à bâtons rompus sur la société, le monsieur étrange avec des sigles, drapeaux de la résistance et tableaux bizarres sur ses murs, me sort: "Vous seriez le bienvenu chez nous" Nous? Nous Qui? Je fais semblant de ne pas comprendre et je me rend bête au fur et à mesure de la conversation pour ne plus attiser son attrait. Les loges, c'est pas mon truc à vrai dire. Peut-être plus tard...

3.La "dictatrice"

Elle est seule mais chaque mots sortis de sa bouche est une balle de fusil. "Ce n'est pas très difficile de fermer une porte mais il convient quand même de vous l'expliquer"... Ce genre de phrase cassante est son quotidien. Le genre de clients le plus difficile à épater...

2.La "top model"

Elle ne l'est pas, mais quand je suis rentré chez elle, il faisait 35 degrés et elle était en petite tenue, en train de carresser son chat. C'était ma première cliente. C'était déroutant. Mon premier regard assis devant elle, je faisais face à sa culotte. J'ai donc baissé mon regard, je transpirais mais pas parce qu'il faisait chaud. J'ai émis le devis et je suis vite reparti. Quinze jours après, son attitudea changé et elle m'a glissé "merci de vous être montré gentil envers moi" ... traduction "merci de ne pas m'avoir traité comme de la chair fraiche". Son chat a été opéré a de multiples reprises il fallait que je sois à la hauteur de l'amour qu'elle avait pour son chat....

1.La "mamie rebelle"

 

Je ne vais pas m'étendre sur elle. Elle est partie au Népal pour la simple et bonne raison que sa fille voulait lui fourguer ses petits enfants /// voilà voilà

A bientôt. 

 

Prochain article running: Mon semi marathon revanchard de Vénissieux.