C’est la deuxième fois que je cours un semi-marathon à Vénissieux, épreuve qui a pour réputation d’être très relevée, des amateurs aux élites, avec des bénévoles compétents,  comme une course de club ouverte au public où les records personnels sont souvent au rendez-vous. L'organisation est celle d'un club, d'une Ville... Habitants encourageants les coureurs par endroits et présence policière raisonnable pour la circulation. Une organisation de Champions pour 1700 ( 372 sur semi dont 352 finishers)  coureurs toutes courses confondues.

 

Affiche_Foul_e_V_nissiane_2016

Préparation

Je me suis préparé pour cet évènement de façon très précise cette année. L’année dernière j’y suis allé comme on va aux fraises en disant que j’allais battre mon record personnel et j’ai fini en 1h59 minutes mais surtout en marchant sur le 19 eme kilomètre, en hypothermie. Comme je le dis souvent sur Instagram hashtag plus jamais ça.

Screenshot_2016_11_18_17_59_20

J’ai opté pour l’entrainement biquotidien (matin et soir)  couplé au cross trainning (plusieurs activités sportives). Chaque séance servait à quelque chose. Je n’ai fait que des séances qualitatives au détriment du kilométrage.

20161118_160925

 

20161117_112357__1_

 

20161117_193150

Retrait de Dossard à Vénissieux l’industrieuse, vendredi 18 novembre 2016

 

Vénissieux ce n’est pas exactement Barcelone. Tantôt Iséroise, tantôt Rhodanienne, Vénissieux, anciennement agricole puis industrielle (Renault Trucks entre autres) est dans l’imaginaire collectif la ville de banlieue des années 80 que tout le monde a vu au journal de TF1. Mais on est en 2016 et la ville a quelque peu changé. La pauvreté, l'emploi industriel côtoie les petits entrepreneurs et employés qui veulent réussir...Bah Oui les URSAAF RSI et compagnie C'est à Vénissieux...

t_l_chargement

L’Office Municipal des Sports de Vénissieux est accessible par le tramway T4, le métro D et une piste cyclable. C’est en tram que je suis arrivé. J’ai retiré mon dossard. L’équipe organisatrice est bien, tout va bien aucun stress, c’est la 37 eme édition, ils sont rôdés et compétents. Un signe qu’ils sont prêts depuis un petit bout de temps est le fait que l’on pouvait retirer les dossards depuis le 17 octobre mais j’ai « trainassé ». Dossard 2375. Le tee shirt est bleu violet cette année. Cela change du fluo de l’année dernière. Ils ont fait l’effort de mettre la date comme chaque année, et ils ont un partenaire de course très important : Carrefour Vénissieux, pratique pour les ravitaillements et le parking de 2000 places (la base ;) )

 

IMG_20161118_122021

Théoriquement je me suis préparé pour faire une course en deux temps très organisée, comme le montre ces deux dix km distincts.

 

20161118_162311

 

20161118_162331

Mais la théorie c’est bien beau, il faut la confronter à la pratique. Le « negative split » demande une certaine forme physique. Le mental, lui,  est renforcé par les gens que l’on dépasse en 2 eme partie de course. J’ai opté pour cette stratégie en voyant un vétéran du club Ozon Courir qui accélérait à mi-course. Après avoir constaté qu’il me dépassait sur tous les semi-marathons de la région, je me suis mis à me dire qu’il avait raison.

Le parcours est constitué de deux boucles du même parcours plus 1,1 Km... bon le schéma est assez clair comme ça

parcoursFV2016

Samedi 19 Novembre 2016

Je ne bois pas de vin aujourd’hui,  je suis à un anniversaire et je m’amuse. Voici une photo de la fondue savoyarde mangée ... ah bah non trop tard... On est est des bons mangeurs quand même.

20161119_214743_1_

 Je me couche tant bien que mal à 23H45 allez demain… ça va bien s’passer.

 

Dimanche jour de course

L'avant-course

Je sais exactement quel tramway prendre. J'arrive à une heure décente 8H50. Je croise un ami d'instagram aux chaussures bicolores et à l'allure sympathique. Je dépose mon sac à la consigne du gymnase en moins de 3 minutes.  Je croise Charlotte, la plus gentille instagrameuse fitmum runneuse que je connaisse (en dehors de .... mettre votre nom ) ahah. Je discute un instant, je vois aussi Sébastien et Elise du redcrewlyon ( avec qui je vais courir régulièrement l'année prochaine) qui s'est fait  remotiver par son coach ;). Je rencontre aussi Jean-Louis un super gars aussi qui me présente un ancien collègue à lui... alors son ancien collègue était vraiment bizarre en allure de course... J'y reviendrais....

La course

Je perds Charlotte et je pars avec mon Bro aux chaussures bicolores. Km 1  en 5 minutes 27. Je cours ce semi sur une bonne partie du parcours, avec lui. Je suis collé à ma montre et je vois que je suis , au fil des kilomètres, sur les bases de mon RP en course.  Je ne m'en fais pas. Km 5 le ravitaillement est à l'endroit où j'ai commencé la course à pied avec des amis. ça m'a fait sourire. Errol me lache ah oui mon bro a un dénominatif. ... Il me lache au km 8. Je franchis le KM 10 en 51 minutes 53 pile poil comme le temps théorique. Truc de fou: Un grand merci à Joanna et à Sophie, deux filles dont l'énergie folle tranchait avec ma mesure en leur parlant. j'étais dans ma course. Je les verrai plus tard. Leurs présences m'a tellement boosté qu'il faut absolument que je les remercie en étant plus démonstratif à la fin. Un énorme merci. La lutte contre le vent devient difficile, je perds à partir de ce moment 15 secondes à chaque kilomètre. Au Kilomètre 11, le collègue de Jean-Louis fait demi-tour. Il abandonne? Il pense s'être trompé de chemin? pourquoi il ne nous demande rien? Bref. Chacun sa life. Au Km 13 Errol stoppe net. Je lui demande si c'est terminé...Je l'ai encouragé mais je sentais que si je m'arretais, je ne pourrai pas repartir. Le parc de Parilly est très dur à passer. La longue ligne droite avec vent dans le dos ça allait, mais quand le vent de face puis de côté s'y mettais entre le KM 14 et le KM 19... vous imaginez la masse collossale de secondes perdue sur cette portion. J'ai vu Elise à 600 mètres devant moi qui puisait dans ses forces et Charlotte de nouveau qui s'accorchait bien. Jean-Louis, lui.. Il était bien :) Véloce.  Errol a repris!! Je suis content pour lui. Cette ligne droite entre le parc d'activités et le célèbre hippodrome de Parilly  est un moyen assez pratique pour voir si les amis vont bien. L'année dernière Justine, la nenette en basket, m'avait fait forte impression à cet endroit là.

Les boucles, les petits faux plats imperceptibles, et la sortie du parc sont presque insoutenables. Je commence à avoir mal à l'aisne.  Des coureurs avec ma stratégie me dépassent, il vont faire le temps que je voulais faire. Les encouragements de Sébastien me reboostent. Je me fais rejoindre sur la rue paralèlle au métro par "les 5 KM" qui ont une allure véloce en comparaison de la mienne. Leurs encouragements type "club" m'ont donné envie de faire partie de l'un deux....

L'après-course

Joanna, Sophie... Merci. Sur la dernière ligne droite ta voix m'a aidé à accélérer. Tu devrais te lancer dans une deuxieme carrière de motivatrice, coach ... Tu as un talent inné Joanna.

20161120_114148_1_

J'en termine en 1h 53 40 temps officiel, mais mes pieds ne me permette pas d'aller voir les filles qui m'ont tant supporté....

Screenshot_2016_11_22_21_35_50__1_

Ah ... Vous avez vu ce monde? Je n'en reviens toujours pas. J'ai reçu le journal Le progrès ce matin et ils disaient que le gars qui a gagné, a fini deuxième sur le Semi-marathon de Beaune  12 heures avant. Si c'est pas un truc de malade ça?????

 

je me ravitaille, discute un peu avec Elise et Sébastien qui partage mon avis sur le vent de face. Et je me dirige vers les vestiaires comme Jean-Louis. Je me douche, me change et n'arrive plus à bouger après. Bon... Je ne verrai pas l'arrivée de Chacha et Errol.  Je repars avec @errol_stobbart mon acolyte de course et on finit par rentrer ensemble.

20161120_114210_1_

 

Epilogue

Petit Break dû à une situation professionnelle chargée. Je reprends l'année prochaine en enchainant les 5KM. Une distance rarement prisée par le runner lambda sans club mais qui permet d'améliorer l'explosivité, vous savez le truc qui manque en fin de course.

 

A l'année prochaine.

 

Thierry